Quand je négociais en centrale d’achat pour la société l’Oréal j’étais devenu ami avec un acheteur (si, si c’est possible !). Il m’avait alors communiqué «les 10 commandements de l’acheteur» dans son enseigne. Je vous en fait part car aujourd’hui ces stratégies s’étendent dans tous les domaines avec la professionnalisation de la fonction achat. 
1- NE JAMAIS ÊTRE ENTHOUSIASTE AVEC UN VENDEUR…
2 – RÉAGIR NÉGATIVEMENT A UNE PREMIÈRE OFFRE…
3 – DEMANDER L’IMPOSSIBLE… 
4 – NE PAS COUPER LA POIRE EN DEUX; LAISSER FAIRE LE VENDEUR DE FAÇON A POUVOIR
ENCORE MARCHANDER…
5 – JAMAIS DE CONCESSION SANS CONTREPARTIE…
6 – EN COMMISSION D’ACHAT, SE REPARTIR EN « BONS » et en « MÉCHANTS »
7 – NE PAS HÉSITER A UTILISER LES FAUX PRÉTEXTES…
8 – RÉPÉTER SANS ARRÊT LES MÊMES OBJECTIONS ( disque rayé )
9 – TOUJOURS PENSER QUE 80 % DES CONCESSIONS 
SE FONT DANS LA DERNIÈRE ÉTAPE…
10 – NE JAMAIS OUBLIER QUE NOUS DEVONS OBTENIR UN MAXIMUM D’INFORMATIONS SUR LA PERSONNALITÉ ET LES BESOINS DE NOS INTERLOCUTEURS-VENDEURS…
«Ce qui est à moi est à moi, ce qui est à vous est négociable»

 

Joseph Staline
 
Mots-clefs: